Gérald Thibaud : un Artisan Bottier

Gérald Thibaud

Qui suis-je ?

"Mon objectif professionnel a toujours été de créer et de fabriquer des chaussures. Aujourd’hui, je me sers de mon savoir-faire pour apporter des solutions à celles et ceux qui ne rentrent pas dans les standards"

Pour acquérir le savoir-faire unique du métier de cordonnier-bottier, j’ai choisi de faire un tour de France avec les Compagnons du devoir pendant 7 ans. La richesse des techniques étudiées associée à la force des contacts humains m’a permis de m’approprier toute l’amplitude du métier.

À l’issue de cette formation, j’ai intégré des enseignes luxueuses et prestigieuses dans le domaine de la chaussure. Cette expérience également très formatrice, m’a permis de développer des talents techniques, mais également artistiques et de création.

Noirmoutrins d’origine, ma femme et moi avons choisi en 2002 de nous installer à Challans, en proposant 2 services : la cordonnerie et la création de chaussures sur mesure.

L’activité de cordonnerie est celle qui a bénéficiée d’un démarrage rapide. Au fur et à mesure du temps, j’ai agrandi mon atelier, acquis de nouvelles machines et je peux aujourd’hui, proposer des prestations très pointues en matière de réparation. 

L’activité de bottier a nécessité une véritable réflexion : comment utiliser mon savoir-faire au service du grand public, pas nécessairement habitué à faire appel à une prestation comme celle que je propose ?

Aujourd’hui, je sais que j’ai trouvé et avec ma femme, nous sommes fières de savoir que nous pouvons apporter de véritables solutions utiles, fonctionnelles et élégantes à ceux qui ne trouvent pas chaussure à leur pied …

travail de la forme


Historique de l'entreprise

Depuis 2014, notre développement s'intensifie autour des chaussures sur mesure. Nous développons également des partenariats avec des espaces de vente d'autres villes pour répondre à une demande de proximité de nos clients.

2013 : Nous avons reçu le 17 juin 2013 la Main d'Or par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Vendée et la Mission des Métiers d'Art des Pays de la Loire. Cette distinction encourage les artisans d'art de Vendée qui participaient aux Journées Européennes des Métiers d'Art les 5,6 et 7 avril 2013.

2012 : Nous agrandissons nos ateliers.

2011 : Première participation au Salon des Métiers d'Art de Nantes.

2009 : Nous sommes lauréats du concours départemental du prix SEMA.

2008 : L'apprenti devient salarié et assure le travail de réparation. A partir de ce moment, je consacre tout mon temps à la fabrication de chaussures et de bottes sur-mesure.

2006 : On entreprend la formation d'un apprenti dans le domaine de la réparation.

2003 : Nous sommes finalistes au concours "L'intelligence de la main" pour le prix Liliane Béttancourt.

2002 : Création de mon entreprise en Vendée, ma région d'origine. Je mène alors deux activités, réparation et fabrication.

le patronnage


Parcours professionnel

2000 : Retour dans l'entreprise Eric Devos ou j'exécute la sous-traitance du sur-mesure pour un bottier parisien.

1999 : Après être reçu compagnon cordonnier-bottier, je traverse la Manche. Je passe un an dans la manufacture John Lobb à Northampton. A travers les lignes haut de gamme du prêt-à-porter, je découvre la confection et la fabrication mécanique en série. Je vis également dans la capitale de la chaussure anglaise (Crockett&Jones, Edouard Green, Church's, ...). C'est encore une année culturellement riche.

1998 : Employé chez John Lobb à Paris aux ateliers sur-mesure. Pendant une année, je me perfectionne dans la fabrication de chaussures de luxe pour homme. Ce voyage m'apporte autant dans les techniques du métier que dans sa culture.

1997 : Employé chez Eric Devos Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie "Botterie femme" à Bourg-en-Bresse. Il me confie son atelier de réparation et l'encadrement d'un apprenti.

1995 : Ma carrière commence comme apprenti. Ces deux années de formation en alternance s'effectuent entre la cordonnerie Sarrion à Toulouse (réparation traditionnelle) et le CFA des Compagnons du Devoir.

travail de la première de montage
richelieu fantaisie